top of page

Vous en avez assez des pesticides ultra dangereux dans les vermifuges et anti-puces ?

Comme la majorité des propriétaires d’animaux de compagnie, vous voulez faire le maximum pour leur bien-être. Bien que vous ayez des doutes sur l’impact des produits anti-puces et vermifuges sur la santé de vos compagnons, vous avez confiance en l’efficacité de ces produits notamment pour lutter contre la maladie de Lyme, vous avez l’habitude de les utiliser et votre vétérinaire, en qui vous avez confiance, vous les a toujours conseillé ou prescrit. Je me trompe ?



Il faut d’abord s’interroger sur la composition de ces traitements :

Tout d’abord, les insecticides présents dans certains traitements antiparasitaires sont bourrés de pesticides neurotoxiques. Autant de substances qui peuvent potentiellement être dangereuses pour les animaux mais aussi pour les enfants. Lorsqu’ils caressent leurs animaux, il y a de fortes chances qu’ils touchent du Fipronil. Pour informations, il s’agit d’un perturbateur endocrinien très puissant qui s’attaque à la thyroïde et dont les conséquences sur le développement des enfants sont plus qu’inquiétantes. Suivant l’étude de l’OBS d’octobre 2015 ayant fait analyser 63 mèches de cheveux d’enfants, ils ont retrouvés chez les enfants jouant avec leurs chiens ou chats traités au Fipronil , ce perturbateur endocrinien dans leurs cheveux. Cette molécule ultra puissante que l’on retrouve dans le fameux Régent qui est interdit en France car rendu responsable de la mort des abeilles.

Certains fabriquant utilisent comme substance active du Fluralaner faisant partie de la famille des isoxazolines soit un pesticide. Malgré de nombreuses pétitions avec 60000 signataires à l’international et 9635 signalements d’effets secondaires dont 2271 décès (au 9 novembre 2018) ces comprimés n’ont pas été interdit par l’EMA. Ces décès, qui seraient d’après certaines associations sous-évaluées. L’EMA (Agence européenne des médicaments) considère que les bénéfices surpassent les risques d’effets secondaires. On notera toutefois, qu’aux Etats-unis la FDA (équivalent de l’EMA en Europe ) a averti les vétérinaires et propriétaires de chiens sur les potentiels risques d’effets secondaires neurologiques.

On peut noter qu’il n’y a eu que très peu d’études sur les effets réels de ces médicaments, toutefois, le nombre de signalement permet de s’inquiéter très sérieusement. Il s’agirait d’humain, certains produits auraient été interdits rien que pour le principe de précaution.


Alors quelles sont les alternatives ?


1/ La terre de diatomée, un insecticide naturel puissant

La terre de diatomée (ou terre d’infusoires) que l’on trouve dans le commerce tire son nom de la diatomite, il s’agit d’une roche sédimentaire siliceuse organique et fossile. Cette roche est poreuse, elle est réduite en poudre pour son utilisation antiparasitaire. Celle qui sera utilisée est non calcinée de manière a être utilisée également en complément alimentaire. Elle est composée d’environ 90% de Silice amorphe, se classe parmi les additifs alimentaires et n’est pas nocive pour l’homme ou les animaux.

En complément alimentaire, elle est extrêmement efficace lutter contre les vers. Elle contient également de l’oxyde d'aluminium, de fer, de calcium et de magnésium et permet donc d’améliorer le système immunitaire de vous animaux.

Afin de se débarrasser des puces dans la maison, vous pouvez en mélanger dans un spray avec 1 litre d’eau et une cuillère à soupe de terre de Diatomée et en vaporiser les lieux fréquentés par vos animaux (tapis, canapé…). Concernant le pelage, il suffit de frotter la terre de diatomée sur les poils de votre chien ou chat puis laisser agir le produit pendant deux jours avant de brosser votre animal. Pour l’efficacité du traitement il faudra renouveler l’opération pendant une 30ène de jours. Il faudra éviter la truffe et les yeux.


2/ Pour se débarrasser des puces : les huiles essentielles.

Les huiles essentielles sont très efficaces pour se débarrasser des puces et en prévention des tiques. Les plus connues sont l’huile essentielle de lavande, La menthe poivrée, le géranium, la citronelle ou l’eucalyptus radié… Vous pouvez faire votre propre mélange dans un spray avec de l’eau et du vinaigre blanc ou de cidre. Il faudra faire attention au dosage des huiles essentielles qui peuvent être très irritante pour la peau. Dans la solution, les huiles essentielles représenteront 1%, 30% vinaigre blanc ou de cidre et 69% d’eau. Eviter les yeux et les zones sensibles. Evitez la menthe poivrée pour les femelles qui allaitent.





3/ Des vermifuges naturels

Associés à la terre de diatomée, en phytothérapie, certaines plantes sont d’excellents vermifuges.

- Les pépins de courge : contenant de la cucurbitine, un acide aminé ayant un fort pouvoir anthelminthique (d’élimination des vers) en particulier le ténia.

Mais aussi : le thym, les graines de nigelle et la noix de coco rapée.




3/ Des shampoings naturels insectifuges

Avant l'utilisation d'un soin anti-puces aux huiles essentielles vous pouvez laver votre chien avec un shampoing insectifuge qui permettra de le débarrasser préalablement des parasites.



Beaucoup de solutions existent en alternative aux produits chimiques !



Comments


bottom of page